Working hours:Mon - Sat 8.00 - 18.00 Call Us: (+1) 555 234-8765

Zoom sur la future moto électrique de Ducati (2022)

7 mai 20220
54fzs5.jpg

C’est le début d’un chapitre important de l’histoire de Ducati. L’arrivée de la première moto électrique du constructeur marque un tournant dans l’approche sportive de l’entreprise italienne, nous donnant un aperçu du chemin à parcourir. Si la production actuelle de motos électriques pour civils n’y est pour rien, le fait que le premier tour de la V21L sur le circuit de Misano Marco Simoncelli en est un indice fort.

Première étape : une moto fonctionnant au carburant synthétique

La course de motos électriques Grand Prix MotoGP, lancée lors de la Coupe du Monde FIM MotoE 2019, va connaître des changements majeurs, surtout avec l’arrivée d’un nouveau constructeur unique. Appelé V21L, le prototype est le résultat de l’équipe de course Ducati Corse et de la division eMobility. Le pilote d’essai Michele Pirro, qui occupe le poste depuis 2013, a eu sa première expérience d’essai.

Avant de passer à l’électrification à 100%, Ducati se penchera d’abord sur les carburants synthétiques. Francesco Milicia a cité Porsche, qui appartient au même groupe, pour soutenir la stratégie. Dans un communiqué de presse du 12 décembre, la société allemande a annoncé le développement de carburants synthétiques, également appelés eFuels.

En collaboration avec Siemens Energy et d’autres partenaires, la production (130 000 litres) devrait démarrer au Chili en 2022. En effet, dès 2023, cette Ducati V21L fera son chemin en MotoE, la version électrique du Moto Grand Prix. Elle devrait remplacer l’Energica EGO Corsa, qui sera retirée à la fin de la saison 2022.

Jusque-là, la Ducati V21L a encore le temps de se développer. Mais selon le pilote d’essai interne Michele Pirro, qui a la chance d’avoir un deux-roues entre les mains, la moto a été une agréable surprise. Surtout dans « son équilibre et réactivité à la « réponse » de l’accélérateur.

Les plus grands défis dans le développement d’une moto de course électrique sont liés à la taille, au poids et à l’autonomie de la batterie. Si Ducati est encore avare de détails, on remarque que le bras oscillant est ajouré pour gagner du poids. Le carénage quant à lui est en fibre de carbone et les amortisseurs sont placés très bas. Un système de refroidissement liquide semble également en faire partie.

Les caractéristiques de la future moto électrique de Ducati

Inspiré du design de la Panigale V4 et doté d’une carrosserie épurée et sculptée qui enveloppe complètement la moto, on accueille une vraie Ducati. Comme le font certaines motos électriques, Ducati quant à elle ne montrera pas son ADN électrique En termes de design, l’électrique a un avantage. Le moteur peut être monté à plusieurs endroits sans avoir besoin d’un collecteur d’échappement ou d’admission intégré. Le carénage à son tour peut envelopper les composants internes pour un ensemble plus élégant et plus aérodynamique.

La grande ouverture avant où un radiateur est généralement présent indique que le moteur ou la batterie peuvent avoir un refroidissement par eau. Cette caractéristique qui est devenue de plus en plus populaire sur les engrenages électriques alors qu’ils essaient de produire plus de puissance. Toutefois, quelle que soit l’idée technique, malheureusement, c’est toujours le travail de la société de conception, pas la méthode officielle.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *