Working hours:Mon - Sat 8.00 - 18.00 Call Us: (+1) 555 234-8765

Prix de l’essence : nos astuces pour consommer moins en roulant en moto

16 avril 20220
refuel-motorbike-1280x848.jpg

Le prix de l’essence taxée en France ne cesse de grimper. Si vous utilisez votre moto quotidiennement, c’est peut-être le moment de modifier votre comportement. En effet, afin de faire durer le plus longtemps possible votre plein de ‟sans plomb”, vous devez penser à changer votre façon de rouler. Il peut être utile également de vérifier certains détails sur votre monture pour diminuer sa consommation. Voici quelques conseils qui pourraient vous permettre de baisser votre consommation en roulant en moto.

Adoptez une conduite à vitesse stabilisée ou en accélération

Même si la vitesse n’est pas le seul facteur qui influe sur la consommation, elle reste le principal. En vitesse stabilisée, plus vous allez vite, plus vous consommez. Quel que soit son type, une moto a besoin de 8 à 10 chevaux environ pour rouler à 90 km/h sans user le moteur. Pour « croiser » à 130 km/h, il faut entre 15 et 20 ch. À 40 à l’heure, vous ne consommez presque rien, mais tout le monde vous double. À 130 à l’heure, vous consommez déjà deux fois plus et à 170 à l’heure, trois fois plus.

Autant en garder sous la main, consommer moins et fatiguer moins le moteur. En économisant peut-être un ravitaillement, vous ne passerez pas beaucoup plus de temps sur la route et vous vous épuiserez moins. Sachez que c’est à vitesse stabilisée qu’un moteur consomme le moins. L’ouverture des gaz doit donc être la plus progressive possible, surtout à froid. Les vraies économies de carburant se trouvent cependant sur les accélérations franches.

Attention toutefois car il ne faut pas confondre accélération franche, laquelle dure peu de temps avec une lente et longue accélération. En effet, tandis que la première consomme moins, la seconde fait augmenter la consommation moyenne.

Sur autoroute, cherchez les descentes et l’aspiration

Lorsque vous roulez sur autoroutes et voies rapides, adoptez une conduite « cruise control », en restant au même régime, que la route soit plate, en côte ou en descente. Dans les descentes, coupez les gaz et travaillez vos trajectoires à l’extérieur, en penchant bien loin.

Outre le régime moteur, la prise au vent est aussi un facteur qui joue sur la consommation et qu’il faut chercher à éviter à tout prix. Première mesure simple et évidente, réduisez la traînée, c’est-à-dire les turbulences qui se créent derrière le motard et la moto. Pour cela, choisissez une tenue près du corps et non une veste large qui va flotter au vent.

Optimisez votre conduite

Il faut limiter les accessoires électriques sur votre moto. Plus il y a de sources demandeuses de courant, plus votre consommation électrique (par l’alternateur) va augmenter. Pourtant, la seule source d’énergie vient du moteur qui a besoin du carburant fonctionner. Ainsi, plus votre moto bouffe d’électricité, plus elle consomme d’essence.

L’autre élément fondamental à surveiller pour consommer moins est la pression des pneus. Il faut toujours gonfler ces derniers comme indiqué par le constructeur et ne pas les sous gonfler. Notez que 0.5 bar de moins correspond à 0.5 litre en plus de carburant pour 100 km. Changez aussi votre kit chaîne s’il est en fin de vie et à le graisser le plus souvent possible. Une chaîne usée et non graissée augmente la consommation d’essence d’environ 15 % (plus de frottements).

Parmi les autres réglages mécaniques figure le ralenti du moteur. Vérifiez-le souvent, en sachant qu’il se règle à chaud puisqu’il peut varier de 300 tours par minute avec la chaleur. Essayez de le régler au minimum ou, en général, entre 900 et 1 000 rpm. Dans la même optique, il faut enlever le starter dès que possible si votre moto en est équipée et ne jamais rouler avec longtemps car la consommation peut fortement augmenter.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *